Ma routine « linge »

Avec cette photo issue de la vraie vie, on va parler de la routine linge. Nous sommes une famille de 3 personnes et forcément, surtout Léo, nous salissons pas mal nos vêtements. Je ne veux pas être submergée sous une montagne de linge sale ou de linge à plier alors j’ai une organisation qui marche bien. Voici un peu mon « mode opératoire », ma routine au quotidien, je pense qu’en tout, j’y consacre une vingtaine de minutes par jour.

Chaque jour, j’organise un tour complet de linge. Ca commence par rassembler tout le linge sale de la maison et le mettre dans le garage, où se trouve la machine à laver.

Je prépare donc, en fonction de la nature de ce que j’ai collecté, une brassée de lessive. Suivant les jours, je remplis la machine à laver de foncé, de couleurs, de blanc ou de « plastique » (chiffon microfibres, polaire, maillot de bain, …) et je mets immédiatement à tourner ou je programme à un moment où mon fils ne dormira pas pour que le bruit de l’essorage ne l’interrompe pas pendant une sieste.

Pendant que la machine tourne, je vais m’occuper du linge étendu la veille : je ramasse ce qui est sec sur mes deux tancarvilles (étendoirs ? étendages ? … quel est le mot exact pour cette chose? ), je le plie immédiatement puis le range dans les armoires. Jamais jamais jamais de linge sec non plié qui commence à faire une pile, sinon, la pile aura tendance à grandir de plus en plus.

Enfin, j’étends le linge dès que la sonnette de la fin de machine retentit.

IMG_2138.jpg

Ca parait simple mais honnêtement, j’ai mis plusieurs années pour arriver à m’y mettre chaque jour.

Déjà, je n’ai pas de sèche-linge. J’aimerai bien, mais bon, je vis dans une maison, je peux faire sécher mon linge dehors (et encore… j’aimerai bien avoir des fils dehors en plus des tancarvilles… Franck… Si tu me lis….). Donc sans sèche-linge, impossible d’avoir en même temps 4 machines qui sèchent, ça prendrait trop de place ! Donc le linge reste 1 journée, maximum 2 quand il met du temps à sécher et il est ramassé. En été j’arrive même à ramasser l’après-midi celui étendu le matin. Là, par exemple, sur la photo, on voit 2 machines qui cohabitent sur le tancarville : une lessive de « couleur » du jour et une lessive de « foncé » dont tout n’était pas sec hier.

Pour le tri, je ne fais pas trop compliqué : le blanc et le très clair d’un côté, le noir, le jean et le bleu marine de l’autre. Tout ce qui est gris / rouge / bleu ou autres couleurs ni foncées ni claires, je lave ensemble pas trop chaud. Je n’ai ainsi pas de souci de couleurs qui déteignent et de linge tâché.

Si un jour je n’ai pas assez de linge pour remplir la machine, j’en fabrique : c’est le moment où je décroche des rideaux, où je lave les plaids ou les coussins du canapé, le tapis d’éveil du bébé, un manteau qui est gros, 2 ou 3 paires de baskets bien sales… Il y a toujours du textile dans une maison qui a besoin d’être lavé !

Pour les produits que j’utilise, j’achète une lessive liquide classique et parfois, mais pas pour tous les jours, je mets un peu d’adoucissant, comme ça les serviettes et les draps sentent bon !

Et le repassage ? C’est le grand absent de cette routine quotidienne. Parce que je ne repasse rien, je m’applique à étendre mon linge pour qu’il ne soit pas trop froissé et vu que ni Franck ni moi ne portons de chemises au quotidien, ça nous convient très bien comme ça !

Un commentaire Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s