Combien de temps pour le ménage ?

« J’ai pas le temps ». « Je ne veux pas passer 4h de mon week end à faire ça ». Voilà ce qu’on entend souvent quand on se sent débordé par sa maison. On se dit qu’on n’y arrivera jamais. Je parlerai un de ces jours des premières choses à mettre en oeuvre mais tout d’abord, avant de vous expliquer comment nous procédons, je vais vous convaincre que ça ne prend pas tant de temps que ça…

L’entretien de la maison nous prend 1h par jour. Divisé par deux personnes, ça fait 30 minutes chacun. Et jamais, mais je dis bien jamais, nous ne faisons un « gros ménage de crise » ou un « rangement de printemps » ou même encore une mission « nettoyage de la voiture ou du garage ».

En 1h par jour, pour une maison d’environ 100 mètres carrés, on fait tout. Simplement il ne faut pas repousser au lendemain, il ne faut pas se dire « je le ferai ce week end ». Sinon, le week end on a une tonne de ménage en retard et, soit on le fait et on empiète sur le temps de repos, soit on ne le fait pas et on culpabilise.

IMG_2203

 

Ce que nous faisons, c’est minuté. Je vous parlerai dans le détail de la méthode « flylady » que j’ai expérimentée il y a quelques années mais j’avoue que cette méthode m’a beaucoup inspirée pour créer nos habitudes de ménage.

Le matin, grosso modo, on a 5-10 minutes de ménage : aérer les chambres, faire le lit, ranger la cuisine après le petit déjeuner.

Au retour du travail, on a le gros du travail, environ 45 minutes (et donc une vingtaine de minutes chacun) : s’occuper du linge (voir mon article routine linge), vider le lave-vaisselle, faire le tour de la maison pour ranger ce qui traine et donner un petit coup sur les sanitaires et la baignoire, passer 10 minutes sur une tâche « de fond » , et 10 minutes sur une tâche hebdomadaire.  Si il y a besoin, je passe aussi un rapide coup de balai.

Ensuite, après le repas, encore 5-10 minutes pour sortir la poubelle, nettoyer la cuisine et lancer le lave-vaisselle.

Et c’est tout. Tous les jours, sans exception, et la maison reste propre et ordonnée.

Je vous détaille un peu plus les 2 blocs de 10 minutes qu’il y a chaque jour :

Ce que j’appelle une tâche de fond est un nettoyage ou un tri approfondi d’une petite zone. Un truc qu’on ne fait pas forcément toutes les semaines mais qui prend du temps : laver une vitre, dépoussiérer un volet roulant, trier une étagère dans un meuble, lessiver une plinthe, changer les piles des alarmes incendie, vider et nettoyer le tiroir à couverts, cirer les chaussures, trier les vêtements trop petits de mon fils… 10 minutes par jour, c’est assez pour avancer mais pas assez pour me décourager. Et 10 minutes, on arrive à les trouver, c’est 2 pubs à la télé, c’est pas tant que ça au final.

En général, pour ces 10 minutes, on choisit en fonction de ce que l’un ou l’autre a envie de faire, si j’ai envie de bouger et de grimper je vais organiser une chasse aux toiles d’araignée, si j’ai envie de faire ça tranquille devant la télé je vais trier les notices des appareils électroménager ou prendre un chiffon et astiquer mes bijoux.

Pour la tâche hebdomadaire, il y a 7 tâches que nous faisons une fois par semaine : passer un coup de plumeau sur les surfaces planes pour retirer la poussière, aspirer le haut et passer la serpillère (c’est pas grand donc en 10 minutes je fais les deux), aspirer et laver le bas (là j’en ai pour 20 minutes donc souvent je le fais d’un seul coup et le lendemain c’est plus relax), faire le tour du linge de maison et changer les draps, les serviettes, les torchons, faire le tour des poubelles et les désinfecter, s’occuper des plantes.

Là, nous avons des habitudes sur quel jour on fait quoi mais on fait aussi en fonction de nos occupations. Par exemple, si Léo joue tranquillement dans le salon, j’en profite pour m’occuper des plantes tout en gardant un oeil sur lui, si il est agité et que Franck doit le calmer en le portant dans son porte-bébé, il s’active en le promenant dans la maison avec le plumeau à poussière…

Voilà comment nous arrivons à nous organiser pour avoir toujours une maison prête pour recevoir, même ma belle-maman qui est une personne hyper maniaque. La maison n’est jamais « juste propre et rutilante parce qu’elle vient d’être nettoyée juste maintenant », mais jamais non plus en mode « c’est un peu Beyrouth parce qu’il faut qu’on fasse le ménage ».

Elle est toujours suffisamment propre pour être montrée, si on doit partir en catastrophe on sait que quand on reviendra, ce ne sera pas l’angoisse. Cette méthode m’a permis, quand j’ai accouché, d’être certaine qu’à notre retour de la maternité, à 3, puisque pendant tout le séjour, Franck n’est pas rentré à la maison et est resté avec nous, la maison serait en ordre, prête à accueillir notre nouvelle vie de famille toute neuve.

Un commentaire Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s